Passer des vacances écolos (3)

Les gestes écolo : être éco-citoyen, c’est facile en vacances

Bien que les plages les plus fréquentées soient nettoyées tous les soirs, le meilleur moyen de garder une plage propre est de ne pas y jeter ses déchets. On voit encore trop de mégots de cigarette enterrés dans le sable, qui referont surface naturellement avec le temps. Les sacs plastiques ont tendance à s’envoler au détriment des espèces marines qui les mangent et s’étouffent avec. Préférez alors des sacs plus lourds pour faire office de poubelle.

Anna Langova

La période estivale est propice aux températures chaudes et aux journées ensoleillées (normalement). Quoi de mieux que de profiter du soleil pour sécher naturellement et écologiquement vos vêtements. Il est tant de mettre le sèche-linge au repos pour quelques mois.

Jiri Hodan
Nos grands-mères et arrières grands-mères avaient l’habitude de poser le linge un peu jaunit sur l’herbe en pleine lune, afin de le blanchir.
Meilleure astuce : ajouter un citron coupé en rondelles dans une chaussette que vous mettez avec le reste du linge blanc dans la machine. Il en ressortira plus blanc !

Petr Kratochvil
Les moustiques
…. On s’en passerait volontiers. Le but est de repousser les femelles qui sont responsables des piqûres. La petite astuce est d’utiliser de l’huile essentielle de citronnelle dans son diffuseur comme insectifuge. Les moustiques sont très sensibles aux odeurs. C’est d’ailleurs par elles qui ciblent la peau humaine. Privilégiez donc le soir, la citronnelle plutôt que votre parfum.

L’autre petite astuce est de planter des géraniums odorants, comme Pelargonium crispum à odeur caractéristique de citron repoussant les moustiques, dans les jardinières pour passer des nuits douces et tranquilles.

Jos Essers
Pour soulager spontanément les piqûres de moustiques, aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant : frotter la piqûre avec du persil frais et laisser-la à l’aire libre pendant au moins 45min.
Pour calmer des démangeaisons, pensez au gel arnica.

Opter pour un insecticide naturel pour moins polluer la terre et les plantes de votre jardin : Lire la suite

Passer des vacances écolos (2)

Protéger votre peau de manière écolo

Indispensable pour protéger notre peau, les soins solaires avec filtres chimiques, en plus soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, ont de graves répercussions sur l’écosystème des mers touchant principalement les récifs coralliens. Selon des spécialistes en biologie sous marine, 4 000t de résidus de crème solaire se déposent sur ces récifs qui finissent pas blanchir et mourir. C’est un véritable désastre écologique lorsque l’on sait que les coraux constituent l’un des écosystèmes les plus importants de la planète. La solution ? Privilégier les soins solaires avec écrans minéraux. Plus d’infos

Les aliments Bio de l’été 

L’aubergine : Riche en eau (92%), très peu calorique (18kcal/100g), contient beaucoup de minéraux et de fibres d’où un effet sur le transit. Riche aussi en potassium elle a un effet diurétique. Préférez la cuisson à l’étuvée, à la vapeur ou au four, car l’aubergine « boit » les matières grasses.Petr Kratochvil

Le poivron : très peu calorique (26kcal/100g), il est riche en vitamine C ; 127% des AJR (Apports journaliers Recommandés) pour 100g. Il est diurétique et favorise l’élimination des sucres et des graisses. Idée recette : au four coupés en deux et d’épépinés, arrosés d’un filet d’huile d’olive. Lire la suite

Passer des vacances écolos (1)

Ce n’est pas parce que les vacances arrivent, qu’il faut relâcher les efforts sur notre mode de vie écologique.
Voici quelques conseils et pistes pour passer un super été écolo !

Pratiquer une activité ressourçante

Vous n’avez jamais le temps de pratiquer des séances de yoga ou de méditation le reste de l’année ?
Les vacances sont le moment idéal pour s’y (re)mettre. Il ne faut pas grand-chose : juste un confortable tapis de sol et quelques vidéos de postures. Installez-vous dehors dans un coin tranquille et ombragé, et D E T E N D E Z-V O U S.

Les postures de yoga favorisent la flexibilité de la colonne vertébrale par des mouvements de flexions, d’étirement et de torsions. Les articulations, nerfs et muscles sont sollicités et les différents organes sont massés. La circulation sanguine s’améliore et le système digestif est stimulé. Les postures d’équilibre travaillent la persévérance et la concentration, procurant un bénéfice proche de la méditation. Nous vous recommandons les vidéos de Chaz, un excellent professeur américain de yoga.


La méditation en pleine conscience : c’est la discipline à la mode ! Ses bienfaits ont été validés par plusieurs études cliniques : 11h de pratique par mois (soit 30mn par jour) augmente la concentration et diminue l’anxiété et la pression sanguine. Le rapport à l’autre change, nous développons des capacités accrus d’acceptation, de recul et de modulations envers les émotions douloureuses. C’est une méthode très utilisée dans la prévention des rechutes d’épisodes dépressifs. Les vacances sont le moment propice pour s’y mettre et commencer un rythme quotidien de séances, le livre de Christophe André « Méditer, jour après jour » vous aidera à travers des méditations guidées sur un CD.

La marche : idéale pour s’oxygéner au grand air et faire le plein de belles images pour le reste de l’année. Accessible à tous, elle permet de stimuler la circulation sanguine des jambes, de muscler les membres inférieurs et les fesses et de renforcer le cœur et les poumons. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant que le ministère de la santé recommande à tous de pratiquer au moins 30mn de marche par jour. Renseignez-vous sur les chemins de randonnées près de chez vous : http://www.gr-infos.com/.


La natation
: les vacances sont LE moment pour pratiquer cette activité surtout si vous êtes en bord de mer ou près d’une piscine. Nager en mer est plus bénéfique sur le plan de la santé car ces minéraux passent à travers la peau. Résultats : vous faites le pleins de manganèse, calcium et potassium sans vous en rendre compte. La température de l’eau étant plus froide, vous brulez plus de calories et surtout vous stimuler votre circulation sanguine. Autre effet bénéfique : les ions négatifs, 2000 au cm2  contre 50 en ville. De quoi faire le plein d’énergie et de revenir en forme pour la rentrée.

Se tourner vers le tourisme vert

Lire la suite

Les secrets de l’Amazonie

Ce mois-ci, nous faisons découvrir nos soins à travers un rituel appelé « Beauté d’Amazonie ». Je vous invite à vous rendre sur notre page Actualités pour découvrir le programme et prendre RDV auprès de nos partenaires.

Pour élaborer ce rituel, nous nous sommes inspirés de ce qu’offrait la forêt amazonienne en terme de plantes et végétaux. Nous vous proposons de découvrir ces merveilles à travers 2 articles: le premier qui nous livrera les secrets de beauté qu’on peut tirer de la forêt et le deuxième sur les plantes amazoniennes à utiliser en compléments alimentaires.

La forêt Amazonienne : réserve naturelle de secret de beauté

Avec ses 3 700 000 km², la forêt amazonienne recèle de trésors pour l’homme en matière de santé et de beauté. Nous vous proposons de découvrir ci-dessous quelques secrets de beauté venus de là bas :

Lire la suite

Zoom sur : ces huiles venant d’Amazonie

Nous entendons de plus en plus parler de la richesse de la flore amazonienne et pourtant, tout reste à découvrir : nous, européens, ne connaitrions que 5%  que cette flore. Focus sur les 3 huiles sélectionnées par Ekia pour la gamme des démaquillants :

Lire la suite

Coup de gueule #1 : les tests d’efficacité de la cosmétique (partie 2)

Si vous avez manqué le premier épisode, c’est par ici que ça se passe.

Et donc, cette colère ?

Voici une liste non exhaustive de ce qui me fait bondir concernant les tests d’efficacité:

–    Présenter uniquement les tests in vitro (en éprouvette) : j’en ai expliqué les raisons précédemment. C’est un bon début mais on ne peut pas se passer d’un test in vivo (en situation réelle) avec l’actif formulé dans une crème. Une marque qui ne vend que des résultats in vitro ne donne pas la preuve qu’elle a concentré l’actif dans le soin à la concentration qui va bien ! Donc on évite les « à l’extrait de poudre d’or, de caviar, etc . » qui inhibe la production de X% de telle enzyme responsable de tel truc, si on a pas un test en situation avec.

–    Les tests de satisfaction. C’est la grande mode en ce moment, et c’est un de mes sujets préférés. Si ça m’énerve, c’est que ça galvaude un terme que nous utilisons depuis le début, le test « clinique ». Souvent, vous voyez :

« efficacité prouvée par tests cliniques. 70% de rides en moins » *

*% de femmes satisfaites concernant la réduction des rides. Test effectué sous contrôle dermatologique sur XX femmes »

Je vous décris la situation: vous avez un certain nombre de femmes qui viennent chercher un produit, dans un labo indépendant. Un dermatologue leur explique toute la procédure à suivre.  Elles rentrent chez elle, et notent leurs sensations sur le produit pendant une certaine durée. Est-ce que je me sens plus belle ? Est ce que j’ai l’impression que ma peau est plus ferme ? A la fin, on fait un raccourci : au lieu d’annoncer comme message principal : 70% de femmes satisfaites sur la réduction de leur ride, on dit « 70% de rides en moins ! » et on précise le message dans l’astérisque.

Maintenant voici une autre situation, que je connais bien, la nôtre:

Lire la suite

Coup de gueule #1 : les tests d’efficacité de la cosmétique (partie 1)

Régulièrement je fais des bonds en regardant la TV ou en lisant un magasine féminin. Mon entourage au début me regardait d’un drôle d’œil, pensant que j’étais atteinte d’une maladie nerveuse ou musculaire, mais avec le temps, ils ont compris… quand ils me voient bondir et me mettre en colère, ils savent que je suis tombée sur une pub avec des tests d’efficacité.

Mais avant de vous parler de cette colère, quelques explications tout de même… surtout, quelques réponses à des questions que j’entends très fréquemment…

Les cosmétiques sont-ils vraiment efficaces ?

Les cosmétiques sont-ils vraiment efficaces pour la peau, et notamment pour tout ce qui concerne l’anti-âge, sujet plus délicat à traiter que l’hydratation ?

Très souvent, on me fait la remarque suivante :  les cosmétiques ne sont pas pas efficaces, puisque ils ne font « qu’hydrater les couches supérieures de l’épiderme »

La mention « hydratation des couches supérieures de l’épiderme » est tout à fait hypocrite à mon sens. Elle est là pour justifier de la différence entre un produit cosmétique et un produit médical. Mais en tout état de cause, si en ce moment, on entend pas mal de choses sur les parabens, phenoxyethanol, peg, etc., soupçonnés  (voire accusés) d’être, entre autre, perturbateurs endocriniens, c’est bien que ces substances dépassent le stage des couches supérieures de l’épiderme ! Certaines études ont retrouvé des composants de produits anti-cellulite dans le sang… or l’épiderme n’est pas du tout vascularisé. Cela veut bien dire que ces composants vont assez loin dans la peau pour atteindre la couche ou les vaisseaux se trouvant, c’est-à-dire au niveau du derme. Le derme est en dessous de l’épiderme, c’est la partie qui fait la « charpente » de notre peau, et qui contient les cellules les plus importantes de notre peau.

Lors de notre travail avec le CHU de Besançon, j’avais évoqué ce sujet avec le professeur Humbert, le chef du service de dermatologie de l’hôpital. Celui-ci m’avait expliqué qu’on estimait qu’entre 1% et 5% d’un actif arrive jusqu’au derme, selon la taille de sa molécule. Petite : elle pénètre bien, grosse: elle aura plus tendance à rester en surface. Très petite (nano-particule), elle ira encore plus loin, d’où la polémique en ce moment sur les nano particules.

Donc oui, un cosmétique, peut être efficace… mais peut aussi ne pas être efficace. Cela dépend comment nous, marques de cosmétiques, faisons notre travail !

Parlons des principes actifs…

Lire la suite