Bronzer sans danger

 Avec l’arrivée des beaux jours, le soleil apparait et ses effets néfastes aussi, comme nous l’avons vu précédemment, il peut provoquer  un vieillissement prématuré de la peau. Mais même consciente des dangers du soleil, nous aimons bronzer un peu le temps des vacances. Pour bronzer en toute sécurité, un protocole de trois étapes peut-être suivi :

1-      Préparer sa peau

Pour préparer sa peau au soleil et faciliter votre bronzage, des solutions simples existent.

La première chose à faire est un gommage qui aide à débarrasser la peau des cellules mortes qui l’étouffent et la ternissent. Celui-ci peut-être effectué une à deux fois par mois (limitez le gommage à 1 fois / mois si votre peau est fine et sensible). Quelque soit le type de bronzage souhaité (naturel ou artificiel) n’oubliez pas cette étape, la couleur de votre bronzage sera plus harmonieuse, éclatante et durable.

Autre solution naturelle : les antioxydants. On les retrouve sous différentes formes dans l’alimentation : essentiellement dans le bêta-carotène, qui est indispensable à la jeunesse et à la tonicité de la peau, il s’agit de la forme la plus naturelle de la vitamine A. (AJR = 1mg, Sources journalières : 60 cl de lait – 100g de carottes – 50 à 100g d’abricots, épinards, cresson, navets, oseille, – 25 à 50g de légumes crucifères (choux, brocolis, cresson).

Ainsi que les acides gras essentiels, pour adoucir votre peau et l’hydrater en profondeur. (AJR = 2g, Sources journalières : poissons gras 2 fois par semaine, 2 c.à s. d’huiles végétales –colza, noix, lin…- 30g de noix).

L’hydratation est également inévitable pour préparer sa peau, c’est une étape nécessaire à la régénération de la peau. Il faut donc l’hydrater de l’extérieur (crème ou laits hydratants) mais aussi de l’intérieur, alors buvez beaucoup d’eau ! De 1.5 L à 2 L d’eau par jour, le corps perd plus d’un litre par jour d’eau corporelle par l’urine et la sueur, mais par temps chaud ou durant une activité physique les pertes en eau sont encore plus importantes. Il est donc indispensable de boire pendant la journée, et de préférence de l’eau à température ambiante.

Enfin, sachez que les produits autobronzants ou les séances d’UV qui ont pour conséquence une peau qui se creuse et s’assèche,  ne préparent pas votre peau à mieux résister aux effets nocifs du soleil et notamment au photovieillissement qui provoque rides et taches pigmentaires.

Pour que la peau soit protégée des rayons du soleil, il faut que celle-ci s’épaississe et fabrique de la mélanine en quantité importante. Le rôle de la mélanine est de protéger la peau contre les rayonnements ultraviolets du soleil, qui accentuent le processus de vieillissement et celui du cancer de la peau.

Même si les séances d’UV colorent la peau, elles ne permettent pas à la peau de produire suffisamment de mélanine pour épaissir la peau et ainsi avoir une première barrière de protection. Pour ce qui est des autobronzants, ils ne font que colorer la peau et ne fabriquent en aucun cas de la mélanine.

Si vous souhaitez un corps hâlé, mieux vaut privilégier les autobronzants, beaucoup moins nocifs que les séances d’UV. Les séances d’UV n’empêchent pas les risques de vieillissement prématuré de la peau, de brûlure et à long terme de cancer cutané. Elles peuvent entraîner aussi des inflammations de la cornée et la cataracte, elles sont donc fortement déconseillées.

2-      Protéger sa peau

Parce que la meilleure façon de bronzer tout en limitant les méfaits des rayons, c’est encore de se protéger du soleil. Qu’est ce qu’un bronzage raisonnable ?

Le bronzage raisonnable met en pratique les conseils d’exposition suivants:

  • Eviter le soleil entre 11h et  16h (heures où les UVB, responsables des coups de soleil, sont les plus agressifs pour la peau, ce qui permet par la même occasion d’éviter l’action nocive des UVA, qui accélèrent le vieillissement de la peau et aggravent les effets des UVB),
  • Porter des lunettes de soleil, pour se protéger des UV. La protection obligatoire pour des lunettes est de 100% des UV filtrés.
  • Porter un chapeau, qui couvre le visage et donc assure une protection maximale
  • Et mettre 30ml de crème solaire à indice adapté avec filtres minéraux sur l’ensemble du corps toutes les deux heures, en veillant à ce que tout votre corps soit recouvert d’une couche suffisante et uniforme de crème solaire. Donc si nous comptons, un produit de 200ml ne fait que 7 utilisations pour une corpulence moyenne.

Il est recommandé de réappliquer régulièrement la crème solaire, et plus particulièrement :

  • Après chaque baignade
  • En cas de transpiration
  • Après s’être essuyé avec une serviette

Quelles différences existent entre les filtres chimiques et minéraux ?

Les filtres chimiques sont des composés chimiques organiques qui absorbent la lumière ultraviolette. Ils pénètrent l’épiderme et créent une couche filtrante qui neutralise les rayons UV pour les empêcher d’endommager la peau. Ils ont l’avantage d’être résistants aux frottements, s’étalent bien et ne laissent pas de traces blanches.

Mais leur processus pose problème, en effet les rayons UV entrent en contact avec la peau, les UV pénètrent donc dans l’organisme même s’ils sont transformés. De plus, les filtres chimiques ont tendance à être allergisants et ils ne sont pas actifs tout de suite après l’application, puisqu’il leur faut entre 20 et 30 minutes pour faire effet.

Enfin, les filtres chimiques ont d’autres inconvénients, des chercheurs italiens ont révélé que les crèmes solaires avec filtres chimiques accéléraient le blanchiment des coraux mais également la féminisation des poissons. Les filtres chimiques sont donc nocifs pour notre environnement!

Les filtres minéraux ou écrans physiques, quant à eux, sont des poudres inertes et opaques qui reflètent la lumière. Il existe deux principaux filtres minéraux : le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc.

Ils ne pénètrent pas dans la peau mais agissent comme des barrières naturelles. L’avantage de ces filtres est qu’ils sont hypoallergéniques, qu’ils agissent directement (alors que les filtres chimiques agissent entre 20 et 30 minutes après application) et ils sont naturels.

Même s’ils laissent des traces blanches sur la peau, leur action est durable et beaucoup plus longue et efficace (sans bain et sans frottements).

C’est pourquoi nous vous conseillons les filtres minéraux, ces filtres sont sans effets néfastes pour notre peau et organisme et permettent de préserver notre environnement!

Il est également conseillé de choisir son produit solaire en fonction de son phototype :

Le facteur de protection solaire (FPS ou SPF pour « Sun Protection Factor ») indique le niveau de protection anti-UVB. Le FPS s’exprime sous la forme d’un indice affiché sur chaque produit. Il convient de choisir un produit adapté à son type de peau et au niveau d’exposition au soleil.

Phototype
Cheveux
Carnation
Tâches rousseur
Coups de soleil
Bronzage
Protection
recommandé (FPS)
I
Roux
Laiteuse
+++
Constante
Non
50 +
II
Blonds
Claire
++
Constante
Hâle léger
50 +
III
Châtains
Claire
+
Fréquente
Hâle clair
50+
IV
Bruns
Mate
0
Rare
Foncé
30
V
Très bruns
Mate
0
Excep.
Très foncé
30
VI
Noirs
Noire
0
Jamais
Noir
30

Attention : les crèmes solaires ne doivent pas servir à rester plus longtemps au soleil mais à réduire les risques d’expositions.

De plus pour vos petits, n’oubliez pas le trio gagnants : casquette/t-shirt/lunettes !

Chaque individu dispose d’un capital solaire déterminé à la naissance, et qui ne peut être renouvelé. Ce capital permet à chacun de lutter contre une quantité déterminée d’ UV tout au long de la vie. Mais lorsque le capital soleil est épuisé, la peau ne peut plus se protéger du soleil. En dépassant cette limite, les risques de développer des cancers de la peau, de subir un vieillissement cutané prématuré et accéléré de la peau sont plus importants.

Aussi, la peau des enfants est particulièrement sensible au soleil (la peau est immature, l’enfance est la période où l’exposition est la plus importante et la peau mémorise les agressions), il est donc impératif de la protéger! Avant 3 ans, l’enfant n’a pas encore mis en place un système de défense contre les agressions du soleil, et après 3 ans le système de défense se met en place mais est encore immature.

Le capital soleil s’épuise plus vite à certaines périodes de notre vie notamment pendant l’enfance. En effet c’est au cours de notre enfance, avant l’âge de 18 ans, que nous nous exposons le plus au soleil, entre 60 et 80% de la dose totale reçue pendant la vie. Mais on sait également que l’application régulière d’une protection solaire adaptée pendant l’enfance et l’adolescence permet de diminuer de près de 60% le risque de cancer de la peau à l’âge adulte.

D’où l’importance du trio gagnant et d’une protection solaire adaptée.

3-      Prolonger le bronzage de la peau

Pour rester hâlée et garder son bronzage le plus longtemps possible, voici quelques conseils :

  • Continuer d’hydrater votre peau de l’intérieur et de l’extérieur,
  • Gommer votre peau en douceur, avec un gommage léger et doux pour la peau,
  • Poursuivre votre alimentation en béta-carotène,
  • Nourrir votre peau en profondeur avec de l’huile de carotte, de noyaux d’abricot ou de figue.
  • Et pour prolonger encore plus votre bronzage, vous pouvez tricher un peu avec de l’autobronzant. Vous pouvez en appliquer une semaine après votre retour, et renouveler l’application une à deux fois par semaine.

Stop aux idées reçues:

  • Une protection solaire n’empêche pas de bronzer, en effet aucune crème solaire n’est capable de filtrer la totalité des rayons UV.
  • Les séances d’ UV ne préparent en aucun cas la peau à mieux résister aux effets nocifs du soleil.
  • Pour les peaux mates et noires, une protection est nécessaire, malgré un taux de mélanine élevé qui permet d’éviter les coups de soleil, mais les risques de cancer ou le vieillissement de la peau sont présents et réels.
  • Le gommage n’efface pas le bronzage, il permet d’éliminer les peaux mortes et bien au contraire de prolongé votre hâle en beauté.
  • Et enfin on ne peut que vous recommander un sacrifice esthétique, en choisissant les filtres minéraux (traces blanches possibles) pour une protection maximale de votre peau et de l’environnement!
Publicités

One thought on “Bronzer sans danger

  1. Ping: Passer des vacances écolos (2) | Ekia : Le blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s